Les actualités facebook

Tous nos postes facebook

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

**Vendredi 1° Mars 2024 : au Temple de Maguelone**

**Journée Mondiale de Prière des Femmes**

- Célébration Oécuménique –

Les femmes de Palestine invitent à la prière s'appuyant sur Éphésiens 4:1-7 « Un lien d'amour pour la paix»
... See MoreSee Less

2 days ago
**Vendredi 1° Mars 2024 : au Temple de Maguelone**

**Journée Mondiale de Prière des Femmes**

- Célébration Oécuménique –

Les femmes de Palestine invitent à la prière sappuyant sur Éphésiens 4:1-7 « Un lien damour pour la paix»Image attachmentImage attachment+5Image attachment
Image attachment

# **Dimanche 3 Mars 2024 :**
# 10h Divine liturgie –*Dimanche de l’Enfant prodigue *- (Lc. XV – 11-32)
#
# *De 17h. à 18h30. Catéchèse « pratique » ZOOM : **« Le Carême »** ( inscription préalable )*

Après avoir entendu cette parabole du Seigneur Jésus, il n’y a plus aucune raison, chers frères et sœurs, de douter de la patience et de l’amour infinis de Dieu. Il n’est plus permis de mettre en question la volonté du Créateur de sauver et de pardonner chacune de ses créatures. Il n’est plus possible de considérer comme irrémédiablement perdu et condamné quel que pécheur que ce soit. Comme le dit saint Grégoire Palamas, la parabole que nous venons d’entendre nous conduit à « la connaissance de la longanimité ineffable et inexplicable de Dieu et nous interdit de honnir ceux qui vivent dans le péché, parce que Dieu leur donne le temps pour la conversion ». Et il ajoute : « C’est pour cette raison et pour faire savoir qu’à ceux qui se tournent vers lui avec contrition il accorde des dons immenses, capables de provoquer la jalousie, que le Dieu des pénitents et le Père de miséricorde a exposé cette parabole ».

Cette parabole de joie et d’espérance a une petite note triste : la jalousie du frère aîné. Selon Grégoire Palamas, par ce grand frère jaloux, le Seigneur a voulu probablement désigner des juifs navrés par l’intégration des païens à l’héritage des saints, ou des scribes et des pharisiens choqués par le fait que le Christ partage son repas avec des publicains, des prostituées et des pécheurs et les reçoit si promptement dans son Royaume. Ce sont peut-être des zélotes de nos jours qui n’ont de joie que celle d’imaginer ceux qui les entourent brûlant dans les flammes des enfers ; ils seront certainement très déçus, à la fin des temps, lorsqu’ils verront le nombre de pécheurs qui seront accueillis dans le Royaume du Père.

Ce qui nous réjouit nous, les pécheurs qui nous assimilons au frère puîné, à ce fils prodigue qui ne compte que sur le pardon du Père – j’espère que c’est vraiment le cas pour chacun de nous -, c’est que Dieu sera bon avec nos frères jaloux aussi. Il ne les rejettera pas à cause de leur dépit de voir les pécheurs pardonnés. En fin de compte, tous – aînés ou cadets, ascètes intègres ou coupables convertis – auront droit à l’amour du Père, dans la même proportion et d’une façon parfaitement égale. Tous pourront faire l’expérience de l’immensité de la miséricorde de Dieu qui est aussi ingénieux en tant que Créateur qu’il est obstiné et persévérant en tant que Sauveur.
... See MoreSee Less

2 days ago
# **Dimanche 3 Mars 2024 :**
# 10h Divine liturgie –*Dimanche de l’Enfant prodigue *- (Lc. XV – 11-32)
# 
# *De 17h. à 18h30. Catéchèse « pratique » ZOOM : **« Le Carême »** ( inscription préalable )*

Après avoir entendu cette parabole du Seigneur Jésus, il n’y a plus aucune raison, chers frères et sœurs, de douter de la patience et de l’amour infinis de Dieu. Il n’est plus permis de mettre en question la volonté du Créateur de sauver et de pardonner chacune de ses créatures. Il n’est plus possible de considérer comme irrémédiablement perdu et condamné quel que pécheur que ce soit. Comme le dit saint Grégoire Palamas, la parabole que nous venons d’entendre nous conduit à « la connaissance de la longanimité ineffable et inexplicable de Dieu et nous interdit de honnir ceux qui vivent dans le péché, parce que Dieu leur donne le temps pour la conversion ». Et il ajoute : « C’est pour cette raison et pour faire savoir qu’à ceux qui se tournent vers lui avec contrition il accorde des dons immenses, capables de provoquer la jalousie, que le Dieu des pénitents et le Père de miséricorde a exposé cette parabole ». 
 
Cette parabole de joie et d’espérance a une petite note triste : la jalousie du frère aîné. Selon Grégoire Palamas, par ce grand frère jaloux, le Seigneur a voulu probablement désigner des juifs navrés par l’intégration des païens à l’héritage des saints, ou des scribes et des pharisiens choqués par le fait que le Christ partage son repas avec des publicains, des prostituées et des pécheurs et les reçoit si promptement dans son Royaume. Ce sont peut-être des zélotes de nos jours qui n’ont de joie que celle d’imaginer ceux qui les entourent brûlant dans les flammes des enfers ; ils seront certainement très déçus, à la fin des temps, lorsqu’ils verront le nombre de pécheurs qui seront accueillis dans le Royaume du Père. 
 
Ce qui nous réjouit nous, les pécheurs qui nous assimilons au frère puîné, à ce fils prodigue qui ne compte que sur le pardon du Père – j’espère que c’est vraiment le cas pour chacun de nous -, c’est que Dieu sera bon avec nos frères jaloux aussi. Il ne les rejettera pas à cause de leur dépit de voir les pécheurs pardonnés. En fin de compte, tous – aînés ou cadets, ascètes intègres ou coupables convertis – auront droit à l’amour du Père, dans la même proportion et d’une façon parfaitement égale. Tous pourront faire l’expérience de l’immensité de la miséricorde de Dieu qui est aussi ingénieux en tant que Créateur qu’il est obstiné et persévérant en tant que Sauveur.
Load more